Le Trophée des « Lumières Durables »

Notez cet Article

Dans une démarche éco-responsable, la Fête des Lumières répond également à des problématiques actuelles et économiques. En effet, c’est bien beau toutes ces lumières, mais sans l’intervention de Récylum et d’une démarche environnementale, cela pourrait vite transformer le rêve en véritable cauchemars écologique.

Organisation du Trophée des Lumières Durables

trophée des lumièresDepuis 2011, Récylum tente un nouveau défi auprès des artistes des Lumières : sensibiliser la profession dans de nouveaux réflexes environnementaux. Pour gagner, l’oeuvre doit répondre à 3 critères :

  • l’ environnement,
  • le social (respect de la ville et du voisinage),
  • et l’économie.
Des critères qui vont bien au delà de la simple esthétique et qui garantissent une chance à tous les artistes de prouver leur implication auprès de la ville et de la planète. Seulement 3 à 5 animations de l’année seront soumises aux votes du jury.

Les enfants comme jury d’avenir

En continuité avec l’action du challenge intre-école, Récylum met au coeur des festivités les enfants de la métropole Lyonnaise. C’est eux, en tant que futurs acteurs des Lumières, qui vont décider à qui remettre le trophée de l’oeuvre la plus « durable ». D’un autre point de vue c’est également d’une manière esthétique de récompenser l’oeuvre qui les aura fait le plus rêver.

Retour sur le gagnant 2011


Parmi les nouvelles actions misent en place pour l’édition des Lumières 2011, Récylum vous invite à l’ère du développement « désirable ». Le dimanche 11 décembre, l’Hôtel de ville a remis le Trophée à l’animation la plus éco-responsable selon les enfants de la métropole lyonnaise. A l’occasion de cette remise des prix, deux animations ont été finalement récompensée : AquaStell et Urban Flipper.

Pour des Lumières durables, les enfants forment un jury d’avenir face au défi quotidien de l’éco-oragnisme.

Un commentaire pour “Le Trophée des « Lumières Durables »”

  1. Hello, always i used to check blog posts here in the early hours in the daylight,

Laissez un commentaire